La grande fabrique de mots (petit format)

Agnès de Lestrade

Valeria Docampo

Il existe un pays où les gens ne parlent presque pas. Dans cet étrange pays, il faut acheter les mots et les avaler pour pouvoir les prononcer. Quand on n’est pas riche, on se contente de mots soldés (philodendron, ventriloque), de mots jetés à la poubelle (crotte de bique) ou de mots trouvés. Dans son filet à papillons, Philéas a attrapé «cerise», «poussière» et «chaise». Sera-ce suffisant pour ouvrir son coeur à la jolie Cybelle ? Un texte poétique d’Agnès de Lestrade, illustré avec talent et fantaisie par Valeria Docampo. Un régal pour les yeux et les oreilles ! Une ode à la magie des mots et une très belle histoire d’amour qui a su toucher aussi bien le coeur des enfants que celui des adultes. Demandez à Valeria Docampo. Elle vous racontera les témoignages qu’elle a reçus d’amoureux qui se se sont demandés en mariage avec les mots « cerise », « chaise » et « poussière », les trois mots que Philéas prononce à Cybelle.

ISBN 978-2-87426-383-5
Date de parution 21-03-2019
Format 16 x 16 cm
Nombre de pages 40
Prix 9,90 €
Thèmes ,

Commentaires de presse

    Cet album est simplement parfait. Tous devraient en posséder une copie, pour raconter à répétition cette précieuse histoire, aux jeunes et aux moins jeunes.

    Mai 2019
    Livres à croquer

    Ce conte tout en douceur montre à l’enfant qu’il est important de ne pas utiliser les mots n’importe comment, qu’il faut penser à ce que l’on dit. Notre parole a une valeur, même si nos mots sont gratuits. Une réflexion philosophique qui laissera les parents aussi songeurs que les enfants.

    Août 2019
    TPL Moms

    J’utilise souvent ce livre comme amorce pour faire prendre conscience à mes élèves de l’importance de leur choix de mots à l’oral et à l’écrit. C’est un album indispensable à avoir dans sa bibliothèque !

    Juillet 2019
    Maman lectrice

    Comment choisir les bons mots? Le vocabulaire est une richesse et ce livre est parfait pour en faire la démonstration aux tout-petits.

    Juillet 2019
    Le Nouvelliste

    En plus d’une magnifique histoire, les dessins sont tout simplement sublimes et mettent bien en valeur le récit. de la douceur, de la poésie, tout est représenté dans les illustrations qui font que le livre est une réussite sur toute la ligne.

    Janvier 2020
    culture news

Il·elle a aussi écrit

Il·elle a aussi illustré