On n’a rien vu venir

Sandrine Beau, Séverine Vidal, Fanny Robin, Agnès Laroche, Annelise Heurtier, Clémentine Beauvais, Anne-Gaëlle Balpe

Le Parti de la Liberté est au pouvoir. C’est la liesse dans les rues. Mais ce parti porte bien mal son nom…
Un livre recommandé par La ligue des droits de l’Homme et Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en France.

Résumé du livre

Sandrine Beau, Séverine Vidal, Fanny Robin, Agnès Laroche, Annelise Heurtier, Clémentine Beauvais, Anne-Gaëlle Balpe


On n’a rien vu venir décrit, à travers le regard de 7 familles, l’arrivée au pouvoir du « Parti de la Liberté » et les mesures radicales qui s’ensuivent. Les 7 chapitres présentent diverses facettes de la politique extrémiste d’un parti qui s’est fait discrètement sa place et pour qui la plupart ont voté, parce que ce qu’il disait avait l’air si bien… Un texte qui montre, avec des mots adaptés à son public, les dégâts que peut produire la propagande démagogique.

Préface de Stéphane Hessel

Cette histoire commence le soir des élections. Les habitants, qui ont choisi les hommes politiques qui vont les représenter, descendent dans la rue pour fêter la victoire. Leur victoire, croient-ils. Mais ils se trompent…
Et la vie de tout le monde va changer, pas uniquement celle des adultes.

Que feriez-vous si un de vos amis devait quitter le pays à cause de sa couleur de peau ? Que diriez-vous si vos parents choisissaient eux-mêmes les copains avec qui vous pouvez parler ? Que penseriez-vous si une discipline radicale était instaurée à l’école ? C’est de ça que parle On n’a rien vu venir, de ce qui peut arriver si l’on n’y prend garde. C’est pourquoi je considère que ce livre est important, et je vous encourage à le lire.

« Mais nous, nous ne sommes pas en âge de voter », me direz-vous. Qu’importe. Chaque génération est en mesure de trouver sa place et de choisir son engagement.
Et les conséquences des choix de vos parents, des adultes en général, vous concernent autant qu’eux.
Pendant la seconde guerre mondiale, j’ai eu la chance de m’échapper du camp de concentration où j’étais prisonnier. J’ai pris, à ce moment, la décision de profiter de la deuxième chance qui m’était offerte de vivre pour lutter pour ce qui me tenait à cœur : la justice sociale et le respect des droits humains… Je me suis engagé dans la Résistance et, après la guerre, j’ai participé à la rédaction de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.
Mais j’étais déjà un adulte. N’attendez pas de devenir des adultes ! Aujourd’hui, déjà, vous avez le pouvoir de dire non à ce qui ne vous semble pas juste, de vous indigner face à ce qui vous révolte , de faire preuve d’esprit critique vis-à-vis de ce que vous lisez, de ce que l’on vous donne à regarder à la télévision.
Vous avez un avis. Vous pouvez le partager, avec vos amis, vos parents, vos professeurs. Il est bien sûr souhaitable que les jeunes apprennent de l’expérience accumulée des vieux, mais les vieux ont aussi beaucoup à recevoir des jeunes.
Il n’est jamais trop tôt pour s’engager. Et ce beau roman est une des voies qui vous encourageront à résister et à persévérer.

Selection “The White Ravens 2013” by The International Youth’s Library of Munich

Sélection Prix Ados en colères 2014

Prix Adolire des lecteurs en Morbihan 2013

Sélection Prix des jeunes lecteurs de Marseille 2013

Sélection Prix Lire’Elire 2012 du Festival du Livre Jeunesse d’Annemasse

C’est soir d’élection. Le «parti de la liberté» vient de remporter le scrutin et, dans ce petit quartier, les relations de voisinage vont être irrémédiablement changées… Car après les inévitables scènes de liesse célébrant son accession au pouvoir, le réveil risque d’être douloureux pour certains: les «trop-foncés», les «pas-assez-valides», les «mal-habillés»… Sans compter, pour tout un chacun, ces nouvelles lois censées réguler le quotidien pour «le bien être» de tous… Sept auteurs, pour sept chapitres, donnent chacun une voix à un enfant. Ces enfants, tous issus du même quartier et qui vivent à leur hauteur les modifications profondes de leur société au nom du «parti de la liberté». Comme le dit Stéphane Hessel dans la préface: «Ce livre parle de ce qui peut arriver si l’on y prend pas garde». Un livre édité en 2012 et qui aujourd’hui encore, reflète une actualité brûlante. La conclusion sonne l’alerte: «N’attendez pas de devenir des adultes pour vous indigner et pour faire preuve d’esprit critique. Sinon, on risquera de ne rien avoir vu venir…» (Librairie À Titre d’Aile à Lyon – novembre 2015)

Un texte qui montre, avec des mots adaptés à son public, les dégâts que peut produire la propagande démagogique, lorsqu’« on n’a rien vu venir ». (site de la ligue des droits de l’Homme – mars 2012)

[…] Sept familles, sept plumes, sept alertes ! Ce livre, admirablement préfacé par Stéphane Hessel, résistant et auteur de l’emblématique Indignez-vous, est un message à sept voix. Anne-Gaëlle Balpe , Sandrine Beau , Clémentine Beauvais, Annelise Heurtier, Agnès Laroche, Fanny Robin et Séverine Vidal ont réuni leurs talents et leurs convictions en se glissant chacune dans un personnage qu’elles font évoluer au fil des évidences qui explosent à la figure des protagonistes, comme autant de bombes à retardement. Trop foncés, handicapés, homosexuels, marginaux… ils doivent disparaître du paysage. Comment réagir face à ces menaces insidieuses, à ces réglementations ahurissantes ? En osant dire non, tout simplement… […] (Enfantipages – mars 2012)

[…] C’est un peu le roman dont tout le monde parle en ce moment (télé, radio, blogs,…) et à raison ! (pour une fois qu’on parle autant d’un roman de qualité !). C’est forcément d’actualité avec les élections qui approchent et c’est un super livre pour éveiller la conscience politique des ados. Qu’est ce qui pourrait arriver si… Plutôt qu’un roman ce sont 7 nouvelles (avec une préface de Stéphane Hessel !) écrites par 7 auteures (certaines qu’on adore à La mare aux mots comme Séverine Vidal, Sandrine Beau, Anne-Gaëlle Balpe et Annelise Heurtier et d’autres que je ne connaissais pas Clémentine Beauvais, Agnès Laroche et Fanny Robin, gros coup de cœur pour la plume de cette dernière qui, d’après moi, a écrit la meilleure partie du livre) qui expriment chacune, dans un petit texte, le point de vue d’un personnage différent. […] (La mare aux mots – avril 2012)

[…] Ce livre à 7 voix (7 auteures), préfacé par Stéphane Hessel, propose un lendemain d’élections gagnées par un parti liberticide à travers le vécu de 7 familles. Même si les ados ne sont pas en âge de voter, ils sont capables de méditer. Ce roman d’anticipation politique est une belle occasion de réfléchir sur les conséquences d’un vote et de discuter politique, démocratie… et élection présidentielle ! (Ouest-France – septembre 2013)

Ce texte se lit  comme 7 petites nouvelles indépendantes, mais mises bout à bout, elles rendent le message d’autant plus fort. […] Le monde décrit n’est pas futuriste. Il ressemble en tout point au nôtre… sauf que le Parti au pouvoir a changé les choses. Le regard d’adolescents sur ce nouveau monde rend cette lecture encore plus bouleversante et tout à fait adapté à un public adolescent. Beaucoup de sensibilité dans les thèmes abordés mais sans apitoiement. (Le coin lecture d’Arsène)

Un roman d’engagement à lire et à faire lire aux jeunes, selon le conseil de Stéphane Hessel, pour montrer « ce qui peut arriver si l’on n’y prend garde ». (Vivre le français, mars 2019)

Fiche technique

Auteur(s)

Roman à 7 voix, préface de Stéphane Hessel

Code ISBN

978-2-87426-162-6

Collection

Deuzio

Format

14 x 21 cm, 112 pages

Prix

12 €

Du même auteur/illustrateur