Les baleines préfèrent le chocolat

Marie Colot

Angelina Bombardini arrive dans un nouvel établissement scolaire. Toute ronde et toute de rose vêtue, elle provoque rires et moqueries. Mais Angelina a du caractère et de la répartie. Et la voilà qui propose un concours de surnom original. Celui ou celle qui lui trouvera le surnom le plus sympa remportera une semaine de desserts. Spaghetti bolograisse, Moby dick, rouleau compresseur… sont proposés. Mais le verdict tombe vendredi à 16h00 : ce sera Burger. La nouvelle école de Burger est très sélect. Il semble que le seul souci que les enfants n’aient pas, c’est l’argent. Sinon, ils se partagent les pères absents, les mères décédées, les divorces et les dépressions. Avec son optimisme, son caractère ouvert, son nom sans particule et sa famille unie, Burger n’est pas vraiment dans la norme. On dirait qu’elle n’a pas d’autre préoccupation que celle de ressembler un maximum à son idole Marylin.

Fiche pédagogique disponible pour la version poche du livre.

ISBN 978-2-87426-255-5
Date de parution
Format 14 x 21 cm
Nombre de pages 128
Prix 11,50 €

Commentaires de presse

    Ce livre est une véritable ode à l’amitié profonde qui ne tient pas compte des différences, qui permet à chacun de grandir, de se dépasser et, surtout, de croire en la Vie avec un grand V. (D.S.C)

    Septembre 2016
    Incontournables moments de lecture 2014-2016

    Le style de ce roman raconté à plusieurs voix et plein d'humour, mais au delà, il y a une histoire très touchante autour de l'amitié, de l'acceptation de l'autre et de l'estime de soi. A partir de 10 ans.(I.P.)

    Septembre - Octobre 2015
    Libbylit N°121

    Marie Colot parle de différence, de poids, d’amitié et d’entraide dans ce roman choral qui entraine ses lecteurs dans un chic collège où les apparences sont trompeuses. Avec beaucoup de sensibilité, elle signe un roman réaliste touchant qui peut rejoindre tous les lecteurs.

    Février 2018
    Sophie Lit

    Ce roman très bien écrit aborde des thèmes comme l'alimentation, l'amitié, la différence, le harcèlement scolaire… Il révèle que "tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

    Juin 2019
    En Marche

Il·elle a aussi écrit