Celui qui manque

Agnès de Lestrade

Violette a sept frères et soeurs, et son plus grand souhait serait d’être fille unique. Sauf peut-être pour Moon, le petit dernier, qu’elle adore. En sortant de la voiture familiale qui dépose toute la tribu sur son lieu de vacances, Violette n’a qu’une idée : retrouver Roméo, son amoureux, qu’elle ne voit que durant les vacances scolaires. Les premières journées se passent paisiblement, à jouer et se baigner sous le soleil. Mais, le matin du 14 juillet, Moon est retrouvé mort au fond de la piscine… Qui a pu oublier de refermer la barrière de sécurité ? Folle de douleur, Violette cherche un coupable ; elle veut pouvoir haïr quelqu’un pendant le reste de sa vie. Son frère aîné, pourtant si raisonnable ? Les jumelles qui auraient pris un dernier bain avant d’aller dormir ? Un par un, Violette passe les membres de sa fratrie au crible. Mais la vérité est bien plus cruelle que tout ce qu’elle pouvait imaginer…

ISBN 978-2-87426-178-7
Date de parution
Format 14 x 21 cm
Nombre de pages 64
Prix 12,00 €
Thèmes , ,

Récompenses

  • Prix Gayant Lecture 2014
  • Prix Tatoulu bleu 2014

Commentaires de presse

    On ne devrait- pas toujours croire l'été » II est des premières phrases qui hurlent et restent en mémoire. Celle de Celui qui manque, est de celles-là. Le décor est planté, ce sera celui d'une tragédie où les unités de temps, de lieu et d'action sont réunies. Tout commence comme dans un rêve éveillé, de merveilleuses vacances familiales dans une maison qui "s'était offert un forfait illimité au bonheur" mais tout bascule très vite dans un épouvantable cauchemar. Agnès de Lestrade ne raconte pas, elle témoigne et choisit les mots de la grande sœur pour dire avec « les tripes, le ventre puis la tête » la douleur profonde qui engloutit tout après la mort d'un enfant. Elle parle de ce séisme-là. Le ton est toujours juste, ne laissant aucune place au pathos et ne cédant rien à la facilité. Dans le Journal de l'auteur qui suit le texte elle nous explique combien cet événement vécu a bouleversé sa vie. Agnès de Lestrade fait de ce livre un grand moment de dignité et de délicatesse, nous confiant ainsi un véritable hymne à la vie.

    2014
    Bibliothèque de Toulouse - Livres jeunesses

Il·elle a aussi écrit