Dans de beaux draps

Marie Colot

Rodolphe est arrivé un soir. Il a expliqué à Jade, 14 ans, qu’il était le fils de son beau-père et qu’il allait rester chez eux pendant un moment. Il a suffi que Jade mette sur son compte Facebook une photo de lui endormi dans son lit pour que le cercle vicieux du mensonge commence. Jade fait croire à tout son collège qu’elle sort avec ce beau jeune homme d’une vingtaine d’années. En l’espace de deux semaines, la vie de la jeune fille vire au cauchemar…

ISBN 978-2-87426-270-8
Date de parution
Format 14 x 21 cm
Nombre de pages 160
Prix 12,00 €

Commentaires de presse

    Cinquième roman déjà pour Marie Colot qui confirme ses talent d’écriture et offre aux lecteurs un sacré roman plongé dans l’actualité des réseaux sociaux et des dérives que leur utilisation peut provoquer. Une excellente fiction à recommander à tout ado d’aujourd’hui. […] Bravo Marie pour ce superbe ouvrage qui invite vraiment à la réflexion et au débat. Une belle réussite. Dès 13-14 ans et pour tous. (I.D.)

    Janvier - Février 2016
    Libbylit N°123

    Édifiant et hyper réaliste. Avec subtilité et intelligence, Marie Colot décortique le mécanisme vicieux du harcèlement sur le net tout en pointant du doigt les dérives et les dangers des réseaux sociaux.

    Février 2016
    La bibliothèque de Noukette

    L’écriture de Marie Colot est percutante et efficace. […] L’auteure va […] à l’essentiel et couvre un large éventail d’émotions, allant des premiers émois à la jalousie, passant de l’attente à la colère. Dès le premier chapitre, on comprend que le mensonge de Jade n’a pas eu une fin heureuse et le procédé fonctionne, donnant envie de savoir ce qui s’est passé. [À] découvrir.

    Décembre 2015
    Sophielit

    À travers le prisme des réseaux sociaux, Marie Colot décline dans ce roman les problématiques inhérentes à l'adolescence : la quête de soi, l'amour, l'amitié, la famille, le mal-être. Elle invite à réfléchir sur la notion de communauté sociale, les dangers de l'immédiateté et de la mise en scène de soi, où la violence et le harcèlement virtuel finissent par se confondre avec la réalité.

    Janvier 2016
    Sophie Aït-Sidhoum pour Francographies

    Une écriture fluide pour un roman facile à lire, beaucoup d'émotions et de quoi réfléchir. A découvrir !

    Juin 2018
    Anne de Seyssel

Il·elle a aussi écrit